Myxomatose et VHD chez le lapin : Description, symptômes et bons réflexes

De nos jours, plusieurs maladies très contagieuses et mortelles peuvent toucher nos petits protégés : la myxomatose et la maladie virale hémorragique (VHD ou RHD).

Il est donc important de faire vacciner son lapin pour lui éviter de contracter ces maladies.

Comme d’autres animaux domestiques, le lapin peut recevoir un vaccins contre ces deux maladies, à renouveler tous les 12 à 18 mois.


La myxomatose

La myxomatose est une maladie virale des lagomorphes très souvent mortelle due à un poxviridé. Elle atteint tout particulièrement les lapins de garenne sauvages et les lapins domestiques, mais ne touche que très rarement les lièvres.

Transmise par l’intermédiaire d’arthropodes vecteurs (puces, moustiques, simulies), elle apparaît sous sa forme classique nodulaire, caractérisée par la présence de pseudotumeurs cutanées, les myxomes. Plus rarement, elle peut aussi être transmise par voie aérienne, sans vecteur, et apparaître sous une forme respiratoire anodulaire. Elle n’est ni transmissible aux humains ni aux autres animaux.

Les symptômes

Un lapin atteint de myxomatose. Photo : Richard Harvey
Un lapin atteint de myxomatose. Photo : Richard Harvey

Après une incubation de cinq à dix jours, la maladie se manifeste habituellement d’abord par des myxomes (tumeurs fluides en forme de nodules cutanés caractéristiques des infections par poxviridae) et des œdèmes des organes génitaux et de la tête. Ces myxomes, proéminents et nombreux, sont souvent accompagnés de lésions auriculaires amenant la ptôse des oreilles.

Si l’animal ne guérit pas spontanément à ce stade, une conjonctivite aiguë et éventuellement une cécité (qui sont parfois la première indication de la maladie) s’ensuivent. Le lapin devient apathique, fiévreux, perd l’appétit et devient sensible à la lumière.

Des infections bactériennes opportunistes secondaires surviennent dans la plupart des cas qui causent une pneumonie avec inflammation purulente des poumons. Au stade terminal, la maladie entraîne la prostration et la mort. Les lapins peu résistants ou touchés par des souches virulentes peuvent mourir en 48 heures ; en général, la mort survient plutôt dans les deux semaines.

Des formes atténuées ou des formes subaiguës existent, mortelles en 20-30 jours quand il n’y a pas de guérison spontanée. Dans ce cas, les myxomes de la face sont petits, cachés ou faiblement exsudatifs avant de se dessécher en une croûte qui tombera après deux semaines, laissant une zone sans poils pour plusieurs semaines. La guérison peut toutefois laisser des séquelles génitales souvent temporaires (orchites, ovarites, stérilité…) qui nuisent aux élevages ou au développement des populations sauvages.

Une souche nouvelle a été découverte ou est apparue chez le lapin domestique en élevage industriel, décrite à la suite d’accidents de vaccination avec le vaccin S.G. 33, puis a été trouvée dans des élevages familiaux. C’est une myxomatose à symptômes respiratoires, dite amyxomateuse. L’incubation est plus longue (jusqu’à trois semaines), précédant une tuméfaction des yeux, des atteintes génitales, nasales (avec coryza évoluant en jetage muco-purulent, et avec des croûtes obstruant les narines) et oculaire (avec conjonctivite et larmoiement). Des taches rouges ou rougeâtres (macules congestives) peuvent toucher les oreilles, sans lésions nodulaires cutanées. Les myxomes sont invisibles ou peu développés.

Ces symptômes peuvent parfois faire croire à une pasteurellose, infection bactérienne qui peut être traitée avec des antibiotiques tout en nécessitant parfois aussi un acte chirurgical pour ôter les tissus purulents et abcès.

Traitements

Il n’existe pas de traitement curatif à 100 %. Il existe néanmoins des traitements palliatifs pour diminuer la souffrance de l’animal. En revanche, faire vacciner son lapin est un bon moyen de le protéger efficacement contre cette maladie.


La maladie virale hémorragique (VHD ou RHD)

Rabbit Hemorrhagic Disease Virus (RHDV) capsid EMD-1933. Photo : A2-33.
Rabbit Hemorrhagic Disease Virus (RHDV) capsid EMD-1933. Photo : A2-33.

Elle a été découverte pour la première fois en Chine en 1984. Elle touche la Corée en 1985 puis arrive en Europe en 1986 avec 2 foyers en Italie et en Europe de l’est. Par la suite, elle se dissémine sur une grande partie du continent et entraîne de grosses pertes chez les lapins domestiques comme chez les sauvages. Des cas ont été signalés en Afrique puis l’Australie (1995) et la Nouvelle-Zélande (1997) sont touchées par le virus.

La maladie hémorragique virale du lapin, provoquée par un virus de la famille des Caliciviridés, et du genre Lagovirus, est une maladie hautement contagieuse des lapins. Elle entraîne une atteinte hémorragique pulmonaire et trachéale, causant des épistaxis, d’où son nom.

Traitements

Comme pour la myxomatose, il n’existe aucun traitement efficace. La meilleure façon de protéger son lapin est la méthode préventive : la vaccination.


Conclusion

Vous l’aurez compris, le seul moyen de prémunir votre lapin de ces maladies mortelles et très contagieuses reste la vaccination.

Si votre animal présente un comportement inhabituel (reste rabbit-lapin-maladie-vaccinprostré, ne mange pas, ne fait plus ses besoins,…) et/ou des symptômes plus visibles (plaies, des pertes de poils, diarrhée, écoulement des yeux et du nez, fièvre…), il faut l’emmener consulter un professionnel sans tarder car les lapins malades s’affaiblissent très rapidement et certaines pathologies peuvent leur être fatales en quelques heures seulement.

Tout comportement inhabituel ou symptôme de maladie ne veulent pas dire que votre lapin a contracté la myxomatose ou le VHD, mais sont un motif de consultation d’urgence.

Chaque années, des dizaines de milliers de lapins domestiques et sauvages meurent des suites d’une maladie virale.

Pensez à demander conseil à votre vétérinaire et à le faire vacciner sans tarder.


Source texte (en partie) et photos : wikipedia

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s