La stérilisation

lapin-lapereau-bebeLa stérilisation de la lapine est une intervention obligatoire s’il on souhaite préserver sa santé. Une lapine non stérilisées peut avoir de graves problèmes de santé. Elle est aussi exposée aux gestations non souhaitées, qui peuvent s’avérer risquées si elle est très jeune ou âgée. De plus, la gestion de jeunes lapereaux demande d’avoir beaucoup de place, car il faut les séparer de leur parents et de leurs frères et sœurs (donc chacun devra avoir son propre habitat), pour éviter bagarres et reproductions consanguines, dès qu’ils sont sevrés.

La stérilisation permet également d’éviter les comportements agressifs et de marquage (crottes et urines), qui deviennent parfois invivables pour l’animal, ainsi que pour nous (une lapine qui mord et qui urine sur le canapé en laissant des dizaines de crottes sur son passage n’est pas des plus agréables).


La stérilisation : éviter la mortalité

Comme mentionné plus haut, la non stérilisation représente un risque très élevé de mortalité. En effet, plus de 90 % des lapines domestiques (surtout de race naine ou hybride) sont exposées aux tumeurs utérines et ovariennes, mortelles.lapin-lapine-sterilisation

Du fait de la sélection basée uniquement sur l’apparence et des nombreuses naissances effectuées par des particuliers sans expérience, les lapines d’aujourd’hui sont dotées d’un patrimoine génétique favorisant le développement de cancers.

C’est pourquoi, face à ces risques très importants, les lapines doivent être stérilisées.

C’est une intervention chirurgicale assez lourde, puisque les ovaires et l’utérus sont enlevés. Néanmoins, pratiquée par un vétérinaire qualifié et dans les meilleures conditions, cette opération présente moins de dangers que de laisser la lapine contracter une maladie irréversible.


Avant l’opération

1 : Pour être stérilisée, la lapine doit être en bonne santé. Une intervention chirurgicale ne peut se faire sur un animal malade.

2 : Ne pas être à jeun. Contrairement à nous, cesser de se nourrir est dangereux pour les lapins qui doivent manger très souvent. Si l’animal ne peux plus se nourrir durant plusieurs heures, son transit s’arrêtera et il mourra. C’est une des raisons pour lesquelles un lapin doit toujours avoir du foin à grignoter (l’autre étant d’assurer l’usure des dents).

3 : Recevoir une anesthésie gazeuse. En effet, une anesthésie par injection présente de plus gros risques de décès. Même si le risque zéro n’existe pas lors d’une anesthésie, la technique du gaz est la plus sûr.

4 : Prévoir du temps supplémentaire après l’intervention. Une fois l’opération pratiquée, il faudra pouvoir assurer les soins post-opératoires, qui consistent à surveiller la plaie et à donner anti-douleur et restaurateur de flore intestinale plusieurs fois par jour.

Avoir un lapin en liberté ou en semi-liberté c'est lui permettre d'être épanouie et de révéler son attachante personnalité.
Rose présentait de sérieux problèmes de comportements avant sa stérilisation.

Il faut aussi penser à pouvoir emmener votre lapine pour une visite de contrôle avant l’opération et après, pour faire enlever les fils.

5 : Prévoir de quoi la gaver si elle ne se nourrit pas rapidement après l’intervention.

Certaines lapines, encore fatiguées par l’anesthésie et le stress, refuseront de se nourrir. Comme le transit doit repartir pour éviter un arrêt fatal, il faut pouvoir avoir de quoi la gaver de force. Votre vétérinaire peut vous proposer des produits de gavage spécialement conçut pour les animaux.

Vous pouvez également acheter des petits pots de légumes pour bébés (sans pommes de terre, les haricots verts sont très bien). Vous pouvez aussi essayer de lui proposer des légumes et des fruits qu’elle apprécie particulièrement. Carottes, bananes, pommes… vous pourrez en proposer une quantité plus importante que d’habitude à votre lapine, qui lui fourniront un apport énergétique pour se bien se rétablir et se remettre à manger.

tapis-proprete-chiot-lapin6 : Veillez à une hygiène stricte de sa litière et de son logement : avec une plaie sur l’abdomen, la propreté de l’habitat de votre lapine devra être irréprochable pour éviter une infection. Remplacer sa litière par un tapis absorbant (pour humain, pour chiots…) jetable est une bonne solution.


Pendant l’interventionsterilisation-lapin-cage

Le jour J, vous devrez emmener votre lapine avec de la nourriture (foin).

Pendant l’opération, votre animal sera sous surveillance constante. Un masque laryngé lui permettra de respirer et du gaz sera diffusé afin qu’elle s’endorme. Une intraveineuse sera posée pour lui administrer des antibiotiques et d’autres médicaments si sont état de santé venait à se dégrader.

Ensuite, l’opération commence : le vétérinaire rase la zone à opérer et incise l’abdomen. Il procède ensuite à l’ablation des ovaires et de l’utérus de la lapine avant de recoudre la plaie.

Environ 1 heure plus tard, l’intervention se termine et la lapine est placée dans un petit box avec son foin, le temps qu’elle se réveille et reprenne ses esprits.

cicatrice_chirurgie-operation-lapine
L’impressionnante cicatrice post-stérilisation.

Après la stérilisation

Si sont état le lui permet, votre lapine devra rentrer rapidement chez vous pour lui éviter un stress trop long. Elle se rétablira mieux dans un environnement qu’elle connaît bien et où elle est à l’aise.

Le vétérinaire vous donnera les médicaments nécessaires et les recommandations utiles à sa convalescence.

Maintenant, c’est à vous de jouer ! Pour que votre lapine se remette de l’intervention, il faudra lui administrer un anti-douleur et un médicament qui restaurera sa flore intestinale, malmenée par les antibiotiques. Parfois, si le vétérinaire le juge nécessaire, un antibiotique sera prescrit.

Si elle refuse de se nourrir au bout de quelques heures après l’intervention, il faudra lui proposer ses aliments préférés ou la gaver, comme expliqué plus haut. Il faut aussi veiller à la placer dans une pièce à la température constante et adaptée (ni trop chaud, ni trop froid). Un lapin venant de subir une intervention chirurgicale peut avoir froid.

lapin-chirurgie-opreration-sterilisation
Sur son tapis de propreté, Rose se remet de ses émotions dans sa cage de convalescence.

Dés le lendemain, la lapine doit avoir repris un comportement normal. Elle doit manger, jouer et sortir comme avant.

Chaque jours et même plusieurs fois dans la journée, vous devrez administrer son traitement à votre lapine, à l’aide d’une seringue (sans aiguille, votre vétérinaire peut vous en donner). Vous devrez aussi contrôler sa plaie pour voir si elle n’essaie pas d’arracher les fils (c’est rare chez les lapins) et qu’il n’y ai pas d’infection (peau rouge et chaude, présence de pus ou de croûtes).

En l’absence de complications (tout comportement suspect doit motiver à contacter votre vétérinaire sans tarder), vous ramènerez votre lapine 10/12 jours après pour une visite de contrôle ou le vétérinaire en profitera pour enlever les fils.

Si votre lapine présentait un comportement anormal dû aux hormones, elle devrait rapidement se calmer. Elle deviendra même encore plus douce et câline qu’avant.

Après 2 semaines, la stérilisation n’est plus qu’un mauvais souvenir…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s