Quelle(s) race(s) idéale(s) pour un lapin de compagnie ?

Je répond à la question tout de suite : aucune « race » n’est préférable à une autre pour choisir le parfait compagnon !

« Fermier », nains ou hybrides, tous les lapins se valent !

rabbit-1763232_1920En effet, seuls quelques aspects pratiques peuvent influencer le choix de telle ou telle variété de lapin. Même son caractère ne sera pas conditionné par son apparence physique. Un lapin géant bélier ne sera pas forcément plus têtu qu’un petit lapin nain à oreilles droites. Au contraire, tout est possible, car chaque lapin à sa personnalité propre, peu importe sa race.

Toutefois, la taille et le poids de votre lapin peuvent changer des paramètres important. Par exemple, si vous trouvez magnifique les lapins de grandes races mais que vous disposez d’un espace limité, préférez un lapin de race naine. Idem pour la nourriture : un lapin faisant 1,500 kg à l’âge adulte consommera une plus faible quantité de nourriture qu’un lapin en pesant 5 !

A ne pas négliger donc non plus au niveau du budget comme de la place dans votre réfrigérateur 🙂


Les « races » inventéesrabbit-1226371_1280

Vous avez sûrement déjà croisé dans une animalerie des lapins dits « toys » ou « extra-nains » ? Et bien il faut savoir que ces termes ne correspondent en aucun cas à des races de lapins. Certes, des lapins nains très racés, correspondant aux standards officiels peuvent rester d’assez petite taille, mais les lapins « toys » ou « extra-nains » sont tout simplement des astuces marketing pour vous faire craquer pour un lapin que vous penserez rester mignon et petit comme un lapereau toute sa vie. En vérité, ces adorables boules de poils ne sont que de très jeunes lapins qui vont grandir, grossir et perdre un peu de leurs traits adorables propres aux lapereaux… Pire encore, certains élevages n’hésitent pas à fournir aux animaleries des lapereaux non sevrés (qui mangent des granules et du foin mais qui se nourrissent toujours de lait maternel) et qui, très souvent, meurent d’avoir été séparés de leur mère avant l’heure.

Si vous n’êtes pas convaincu, je vous propose de rendre régulièrement visite aux lapins « extra-nains » d’une animalerie près de chez vous. Souvent il reste 1 ou plusieurs « malchanceux » invendus. Les animaleries vont les garder jusqu’à les vendre au rabais pour se débarrasser de ce lapin adulte qui ne ressemble plus à un lapin « toy » (et ainsi faire de la place pour le prochain arrivage). Vous pourrez constater par vous-même l’évolution physique du lapin et vous rendre compte qu’il aura bien changé.


nature-73536_640

Pour conclure

Soyez prudent sur l’origine de votre futur compagnon et laissez vous guider par votre bon sens, mais aussi votre cœur. Tous les lapins sont capables de faire le bonheur de leurs maîtres !

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s